Madam C.J. Walker, la 1ère Afro-Américaine à être devenue millionnaire

Le 30 Mars prochain, Netflix dévoilera une mini série de 4 épisodes sur la première Afro-Américaine à être devenue millionnaire : Madam C.J. Walker. C’est l’occasion de revenir sur son incroyable histoire.

Produit capillaire Madam C.J Walkers

Qui est Madam C.J Walker ?

De son vrai nom, Sarah Breedlove est née en Louisiane, 2 ans après l’abolition de l’esclavage en 1867. Dans cet état du sud, elle devient la première de sa famille à naître libre. Sarah perd ses parents très tôt et se retrouve orpheline à 7 ans. Elle part alors vivre avec sa grande sœur et son beau-frère. Mais là-bas, elle se fait maltraiter par celui-ci et se mariera à 14 ans à Mc Williams pour lui échapper. En 1885, elle donne naissance à sa fille A’Leila. Deux ans plus tard, son mari décédera. Elle décide ensuite de partir s’installer en Louisiane où ses frères sont barbers. Pour subvenir aux besoins de sa fille, elle part travailler dans une blanchisserie et prend des cours du soir. Dans son église côtoyée par la bourgeoisie noire locale, Sarah rencontre son deuxième mari Charles J. Walkers, qui travaille dans la publicité.

La construction d’un empire

En 1905, elle a été engagée par Annie Turnbo Malone, une femme noire entrepreneur spécialisée dans les cosmétiques. Elle était commerciale et devait convaincre d’autres femmes noires d’acheter ses produits.

Mais pendant cette même période, Sarah a une importante perte de cheveux. Elle essaie alors tous les produits mais rien ne fonctionne. Madame Walker confectionne ses propres produits et miracle ils fonctionnent sur elle et ses proches ! Son mari l’encourage donc a développer sa marque et à prendre un nom reconnaissable : Madame C. J Walker.

En 1906, elle quitte Turnbo pour se consacrer à Madam C.J. Walker's.

En 1907, accompagnée de son mari, ils font le tour des états du sud pour promouvoir leurs produits (peigne chauffant, pommade… etc) et la « méthode Walker's ».

Produits d'origines de la marque Madam C.J Walker's

En 1908, Sarah ouvre une usine de beauté à Pittsburgh.

A partir de ce moment, Madam C. J Walker emploie 3 000 commerciaux, tous noirs. Elle touche à cette époque l’équivalent de millions de dollars. Elle devient ainsi la première femme afro-américaine millionnaire.

Madam C.J Walker au volant de sa voiture avec des proches

En 1913, le couple Walker divorce : Sarah part à l’aventure en Amérique latine pour promouvoir ses produits comme elle l’avait fait des années plus tôt avec son mari.

En 1916, Sarah revient à Harlem où elle dirige son entreprise et garde son usine à Indianapolis.

En 1919, Madam C.J Walker décède d’hypertension.

L’empire qu’elle a laissé

Aujourd’hui la marque C.J Walker's existe toujours. Elle a été rachetée en 2016 par Sundial Brands (qui possède également Shae Moisture). Cette année là, Madam C.J Walker's fait son entrée dans les étales de Sephora. En 2018, Sundial Brands devient une filiale de Uniliver.

L’histoire de Madam C.J Walker vous a-t-elle inspiré ?

Karine

Send this to a friend