Pourquoi je suis retournée aux cheveux naturels ?

"Mais tes cheveux n'étaient pas lisse?", " C'est compliqué à entretenir et à coiffer", "Ils sont bizarres tes cheveux?, " Tu ne peux pas varier tes coiffures?", "Oh ça ressemble à de la paille...", "Je peux toucher?".  Vous reconnaissez toutes ces phrases, celles que l'on entend  presque tout le temps. Pour ma part je les ai entendu depuis mon big chop* et ce jusqu'à aujourd'hui. Retour sur les raisons qui m'ont poussées à revenir aux cheveux naturels...

 

Changer de tête

Comme l'a dit Coco Chanel "une femme qui coupe ses cheveux est une femme qui s'apprête à changer de vie". Alors mesdames le changement c'est maintenant. Voilà quelle était ma mentalité lorsque je me suis mis en tête de "big chopper". Le Big chop vient de l'anglais "to chop" qui signifie trancher ou couper. Si dans mon cas j'opte plus pour la douceur du mot couper, il m'a quand même fallu trancher entre défrisage et cheveux naturels pour passer à l'acte. Vous l'aurez vite compris j'ai choisis les cheveux naturels.  smiley

Pour votre Big chop, il y a des possibilités pour chacune d'entre nous. En effet pour celles qui ne veulent pas raser, il est possible de laisser pousser les repousses et de couper simplement les longueurs qui sont donc défrisées. Pour les autres, ce sera un Big Chop intégral. Dans tout les cas il est préférable d'aller chez un coiffeur afin de réaliser une coupe.

                

Il est vrai que couper ses longueur n'est pas ce qu'il y a de plus facile, mais une fois fait, #wearefree. Libre, mais libre de quoi? libre des critère de beauté occidentaux , libre d'accepter son identité

Retour aux sources: mon identité

Nous vivions dans un monde où les critères de beauté sont occidentaux. Les publicités que nous voyons à la télévisions sont majoritairement réalisées avec des modèles caucasiens. La beauté du cheveux n'est pas que lisse. La beauté afro ne semble pas s'être intégrer aux médias français. Et pourtant il y a de la place pour toutes les beautés...

                     

De plus s'accepter tel que l'on est est très important pour l'estime que l'on a de soit. Et cela créé en nous un sentiment de fierté, la fierté d'avoir des cheveux beau, en pleine santé et naturel.

Que l'on vienne des Caraïbes, d'Amérique latine, d'Amérique du nord , de France, ou bien même d'Afrique, il est important dans cette société, de renouer avec nos origines, bien souvent oubliées. En portant ses cheveux naturels, nous avons même sans le savoir un rôle militant, à la Angela Davis (militante pour les droits civiques au sein du Black Panthers Party). En effet, à l'époque porter son afro avait un but militant pour l'affirmation et la reconnaissance de l'identité de la femme noire. Nous avons le pouvoir de changer cela. Notre cheveux n'est pas une anomalie, ni une bizarrerie.

Education afro- capillaire

L'éducation, et oui mesdames, l'éducation est le début de toute chose. Avant il était très compliqué de s'informer sur nos cheveux, mais aujourd'hui, ce n'est plus le cas. Il faut malgré tout être conscient qu'en France, les choses changent mais qu'aux Etats-Unis ou encore à Londres, le monde du cheveu afro est en pleine révolution constante.

 

Send this to a friend