Ces jeunes femmes noires & athlètes

Bientôt l'été, c'est peut-être le moment de se remettre au sport.

Histoire de trouver de l'inspiration pour retrouver son #bikinibody avant l'arrivée des vacances.....et si on parlait de ces jeunes femmes noires et athlètes ? 😉

Découvrez de jeunes talents inspirants à l'avenir tout tracé et qui vous feront rêver. Vous n'oublierez pas leur nom de si tôt, c'est promis !

Alors prêtes ? On vous les présente.

1. Misty Copeland - Ballet (@mistyonpointe)

The Grio.com

Misty Copeland est une danseuse classique américaine, née le 10 septembre 1982 à Kansas City dans le Missouri. Elle intègre le corps de ballet de l'American Ballet Theatre en 2001 et est nommée soliste de l'ABT en 2007, puis première danseuse en 2015.

À la puberté, son corps la distingue de celui de la plupart des danseuses de danse classique, ce qui lui attire des critiques. Lorsqu'on lui conseille de perdre du poids, alors qu'elle ne pèse que 45 kilos, elle subit des troubles alimentaires. Mais elle demeure plus plantureuse et plus athlétique que la plupart des danseuses de ballet.

En août 2007, Misty Copeland devient la première danseuse afro-américaine de la compagnie new-yorkaise à être nommée soliste depuis Anne Benna Sims et Nora Kimball dans les années 1980.

La réussite de Misty Copeland attire le public afro-américain aux représentations de l'American Ballet Theatre. Depuis 2013, elle est la porte-parole de "Project Plié", une initiative visant à augmenter la diversité dans le mondede la danse classique en offrant des bourses à des étudiants appartenant à des groupes ethniques sous-représentés.

" J'ai travaillé extrêmement dur pour être là où je suis. Et je crois que ce que j'apporte est un art authentique avec un point de vue unique à travers mes expériences de vie, mon parcours et mon éducation inhabituel. Aussi, en tant que femme noire et ballerine noire. J'aimerais beaucoup que tous les incroyables danseurs noirs méritants aient les opportunités que j'ai."

- Misty Copeland

2. Mo'ne Davis - Baseball (@monee_011)

Philadelphia Mag

Mo'ne Davis, née le 24 juin 2001 à Philadelphie (Pennsylvanie, États-Unis), est une lanceuse de baseball des Petites ligues (Little League). A l'âge de 13 ans, elle devient la première lanceuse à remporter une victoire et à réussir un blanchissage ("Shut out" en anglais) dans cette compétition. Première joueuse des petites ligues à faire la une du magazine Sports Illustrated, un honneur qu'aucun joueur masculin n'a reçu. Elle est nommée athlète féminine de l'année 2014 par Associated Press et a également été félicitée par Ellen DeGeneres, Billie Jean King et Michelle Obama. Ah oui, et elle joue aussi au Basket !

"Je n'avais jamais pensé que je serais un modèle à l'âge de 13 ans. J'ai toujours voulu être un modèle, mais être un modèle du baseball, c'est vraiment cool."

- Mo'ne Davis

3. Taylor Townsend - Tennis (@tay_taytownsend)

USA Today

Taylor Townsend, née le 16 avril 1996 à Chicago, est une autre jeune joueuse noire du monde du tennis. Townsend, souvent considérée comme la prochaine Serena Williams, est entrée dans les rangs professionnels du tennis en remportant les titres de simple et de double junior de l'Open d'Australie. De plus, elle est la première afro-américaine à occuper le premier rang mondial chez les filles juniors depuis Gretchen Rush en 1982. 

Pourtant, rien n'était gagné pour Taylor Townsend...

Son physique atypique, 1,67 cm pour 80 kilos, lui a fait subir les pires humiliations. Loin des filles qui hantent les tournois, à l'image d'une Maria Sharapova, la gauchère sait qu'elle se démarque.

"Je ne suis pas bâtie comme toutes ces filles grandes et maigres. Ça, je ne peux rien y faire. Alors, les gens peuvent penser ou dire ce qu'ils veulent. Aujourd'hui, je m'en moque car moi, je vais sur le court chaque jour et je me bouge les fesses !"

Taylor Townsend

La jeune femme a démontré que, malgré ce physique atypique, il faudrait désormais compter avec elle à l'avenir et sur sa volonté de réussir et d'inspirer les autres :

"Chacun est construit différemment. Je veux inspirer et encourager les filles qui n'ont pas le corps parfait de Sharapova. Je veux qu'elles arrivent à croire en elles, et à aimer ce corps qu'elles ne peuvent pas changer. Et je leur dis : "Hey, vous n'avez pas à être fine pour voir votre nom en tête d'affiche ! "

- Taylor Townsend

4. Claressa Shields - Boxe (@claressashields)

ABC12.com

Claressa Shields est une boxeuse américaine née le 17 février 1995 à Flint dans l'État du Michigan. Double médaillée d'or aux Jeux olympiques en 2012 et 2016. Elle est la première athlète à remporter deux titres olympiques consécutifs en boxe.

A seulement 17 ans, elle devint la première afro-américaine à remporter une médaille d’or dans ce sport. À 21 ans, elle a gagné à chaque fois, avec un score impressionant. Shields avait 16 ans et était la plus jeune boxeuse de son domaine lorsqu'elle a remporté trois combats consécutifs aux premiers essais de l’équipe féminine de boxe des États-Unis.

"Si vous êtes dédié à quelque chose et que vous y mettez du temps, pourquoi quelqu'un devrait-il avoir une opinion à ce sujet ? La moitié des personnes qui commentent la boxe féminine ne la regarde même pas."

- Claressa Shields

5. Simon Biles - Gymnastique (@simonebiles)

The Undefeated

Vous la connaissez sûrement, Simone Biles est le rêve de chaque gymnaste. À peine âgée de 22 ans, Simone Biles est quadruple championne du monde au concours général (2013, 2014 2015 et 2018), quadruple championne du monde au sol (2013, 2014, 2015 et 2018) et double championne du monde (2014 et 2015) à la poutre. Elle a également remporté le championnat du monde avec l'équipe américaine en 2014 et 2015. Simone Biles est quadruple championne nationale USA du concours général (2012, 2013, 2014, et 2015). Doit-on continuer ?

Biles travaille très dur, s'entraînant généralement cinq à six heures par jour, et voyage avec une mini statue de Saint-Sébastien, le saint patron des athlètes, partout où elle se rend. Après avoir pris sa retraite de la gymnastique, Biles dit qu'elle aimerait être infirmière. Nous sommes sûrs qu'elle va exceller dans ce domaine aussi.

"Je ne suis pas le prochain Usain Bolt ou Michael Phelps. Je suis la première Simone Biles."

- Simone Biles

6. Clarisse Agbegnenou - Judo
(@clarisse_agbegnenou)

L'Equipe

Clarisse Agbegnenou est notre championne de l'année ! Vice-championne olympique en titre, désormais triple championne du monde (2014, 2017 et 2018) et triple championne d'Europe (2013, 2014 et 2018). À seulement 21 ans, Clarisse Agbegnenou a remporté sa cinquième médaille dans un championnat du monde. Forte de deux autres médailles d'argent mondiales (2013 et 2015), elle possède le plus beau palmarès de l'histoire des judokas bleues dans la compétition.

Sur le tapis comme dans la vie, Clarisse Agbegnenou est une bagarreuse. Elle se bat pour exister. Un physique puissant, un mental d'acier, une capacité de travail hallucinante et pas de place au doute. Elle s'est forgée cette personnalité depuis toute petite.

"J'ai 3 frères, et ça ne peut que te forger. T'es la seule fille, tu n'as pas le choix, il faut leur faire la guerre sinon tu te fais bouffer !"

- Clarisse Agbegnenou

Ces jeunes femmes sont sur leurs chemins respectifs pour devenir des légendes. Et elles perpétuent la tradition et le précédent d'excellence athlétique établis par leurs prédécesseures noires.

Et aux jeunes femmes mentionnées ci-dessus et aux nombreuses autres comme elles, nous vous applaudissons et nous vous célébrons ! Vos réalisations sont importantes et valables. 

Céline JR

Send this to a friend