Gina Knight : Elle transforme son alopécie en un business !

Depuis quelques années, Gina entreprend dans l’industrie capillaire. Découvrez son parcours !

L’alopécie est une maladie qui atteint de nombreuses femmes ! Elle entraîne pour certaines, un manque de confiance car on perd ses cheveux. C'est à ça que Gina Knight, une blogueuse anglaise, a dû faire face. En effet, après la naissance de son enfant, elle a vu ses cheveux crépus tomber par poignée sans pouvoir y faire grand chose. Mais aujourd'hui, la jeune femme est à la tête d’un business dans l'industrie du cheveu : Gina Knight Wig design. C'est une entreprise qui produit des perruques avec des mèches de texture afro pour les femmes afro-américaines.

Son rapport avec le cheveu afro

Ayant vécu dans une famille adoptive blanche, elle s’est toujours occupée de ses cheveux crépus seule. De plus, elle a toujours été dans l'industrie du cheveu. Avant d'entreprendre, elle était directrice d'un salon de coiffure. Ainsi, les cheveux ont eu une grande importance dans sa vie.

Et avec sa maladie, Gina a eu ce moment de doute : couper ou ne pas couper ? La chute de ses cheveux à ses 29 ans était suivie par des tâches voyantes sur son crâne. Cette perte de cheveux a conduit à un manque de confiance . Car le changement c’est compliqué, surtout quand il est imposé ! C’est bien après qu'elle a décidé de tout couper et de s’accepter sans cheveux. S'aimer chauve. Il était très difficile pour elle de dire au revoir à sa chevelure, surtout avec son statut de blogueuse "cheveux naturels" anglaise. 

Le manque de connaissance sur le cheveu afro par les professionnels de la médecine

Au tout début de sa perte de cheveux, Gina a dû faire face à deux grands problèmes : la perte de ses cheveux avec l’apparition de tâches sur le crâne mais aussi au problème de diagnostic. En effet, c’est tout naturellement qu’après avoir constaté ce problème de chute, elle a cherché à savoir qu’est ce qui le causait en allant voir des spécialistes.

Gina s’est rendue compte du manque de connaissances sur la perte du cheveu afro par les médecins et dermatologues. On lui a diagnostiqué en tout 3 types d’alopécies : tout d’abord l'alopécie de traction, ensuite cicatricielle et le diagnostic final est qu’elle était atteinte d’alopécie de stress. Énormément de médecins restent dans le cliché et diagnostiquent directement aux femmes noires l’alopécie de traction « causée par les tresses ».

Début de l’entreprenariat

C’est avec son activité de blogueuse que sa vie avec cette maladie a pris un tournant. Après s’être résignée à laisser repousser ses cheveux car elle avait compris qu’ils ne seraient plus comme avant, elle eut l'idée de créer son entreprise, après avoir été sponsorisée par une marque de cheveux en 2015. Réalisant l’absence de la texture afro dans les magasins de perruques et l’omniprésence du lisse, elle décida de se lancer dans l'entreprenariat et de confectionner des perruques de texture afro. Elle souhaite aider les femmes noires recherchant des perruques de protection de la même texture de leurs cheveux.

N’y connaissant rien en entreprenariat, elle a d'abord commencé sur Depop avant d'avoir son propre site internet où ses clients peuvent prendre commandes de ses perruques qu'elle confectionne elle-même. Les mèches qu'elle utilise pour confectionner ses perruques sont 100% humaines. Elle les produit entre 2.5h et 2j selon les envies des clients. Actuellement, elle a de plus en plus de clients, dont une présentatrice provenant d’Afrique du Sud, qui lui commande des perruques a environ 1000 livres.

Send this to a friend